samedi 26 avril 2014

"Méfiez-vous des abeilles" : pas tant que ça en fin de compte


image
Un Jour, Greg trouve sur l'écran de son ordinateur un étrange message : une société offre la possibilité d'échanger son corps avec quelqu'un. Greg tente l'expérience. Mais une fausse manœuvre l'expédie dans le corps... d'une abeille ! Les griffes du chat, une porte qui claque, tout devient danger mortel...

C'est avec plaisir que j'ai découvert ce tome de Chair de poule que je ne connaissais que de nom. En revanche, une fois la lecture finie, j'ai trouvé le titre à côté de la plaque. Pourquoi Méfiez-vous des abeilles alors que c'est l'une d'elles qui doit apprendre à se méfier des humains ? J'ai regardé sur Internet pour trouver le titre original : Why I'm afraid of bees ? Je le trouve nettement mieux, même s'il ne reflète toujours pas l'idée principale de l'histoire. À lire l'un et l'autre, on s'attendrait presque à une invasion d'abeilles dans la vie banale d'un adolescent en vacances. Ça c'était pour la parenthèse. Parce que je trouve que le titre et la couverture d'un livre doivent parler d'eux-mêmes et décrire un pan du récit à eux seuls.
Passons à l'aventure en elle-même. Je dirai bien, mais sans plus. À côté de la Maison des morts ou du Parc de l'horreur, on est loin des histoires que j'ai trouvé brillantes dans mon enfance et dans mon adolescence. Ce n'est clairement pas l'un de mes préférés avec la Fille qui criait au monstre. Je devais m'en douter. Rien que le titre (même s'il ne correspond pas des masses à l'idée) aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Pardon, l'abeille (humour pourri, je sais). Quoi qu'il en soit, je l'ai lu sans préjugés et surtout en gardant à l'esprit ce qu'il est : un bouquin pour les jeunes dans la même veine que les Spooksville. Le texte est sobre, sans éléments superficiels et sans termes "gagatifiants". Pas de répétitions, du vocabulaire. L'ensemble est soigné. Quant à l'aventure, elle ne nous laisse aucun temps mort. Tout s'enchaîne avec aisance. Le jeune héros a de la repartie et du cran, juste ce qu'il faut pour essayer de se tirer d'un sacré mauvais pas. Il est aussi futé et fait preuve de bon sens. Une bonne histoire en somme, qui devrait plaire aux gamins friands d'horreur et de fantastique bien fichu.

Ma note : ★★★☆☆

Méfiez-vous des abeilles - R. L. Stine - roman jeunesse - Bayard Poche - collection Chair de poule - 5,60€