mercredi 11 juin 2014

Spooksville T15 - Les voleurs de vie : la curiosité est un vilain défaut


D'étranges sphères lumineuses apparaissent à Spooksville. Chargées d'étincelles multicolores, elles flottent au-dessus des arbres. Elles semblent inoffensives, mais quand Adam est attaqué par l'une d'entre elles, ses amis réalisent le danger... Adam n'est plus le même : il est devenu violent et agressif, comme si la lumière malfaisante avait pris possession de son esprit. Et nul ne sait comment le délivrer.

J'ai toujours pensé et dit que la curiosité est un vilain défaut. Les Voleurs de vie en est un parfait exemple et, si cette curiosité pose l'intrigue de ce tome 15, elle discrédite aussi la manière dont le problème est amené.
Des gosses de 12-14 ans aperçoivent d'énormes sphères dans le ciel et ne trouvent rien de mieux que d'aller voir. Je sais bien qu'ils évoluent dans une ville en perpétuel danger, où règnent tout un tas de curieux personnages/créatures/autres (complétez à votre guise, l'univers de cette série est très riche), mais il y a des limites à tout. Si je vivais dans un endroit pareil, surtout à leur âge, je m'abstiendrais et essaierais d'éviter les ennuis. Mais non, eux, ils foncent. Mais passons cette introduction pour le moins curieuse et parlons du personnage de Tira Jones.
Personnellement, je ne me souviens pas d'avoir intégré un cercle d'amis aussi soudés façon Tira Jones. Les autres ne savent rien d'elle, elle parle par énigme, joue les cachottières. Et je ne dis pas ça parce qu'il serait impensable de croire qu'un nouveau perso rejoigne la clique ; c'est déjà arrivé pour Cindy avec le fantôme de la plage. Ça passe encore, et pour les raisons énoncées dans le bouquin. Mais elle est ouvertement bizarre. Limite flippante. Je ne comprends pas comment Adam, Sally, Cindy et Tic-Tac, qui ont pourtant l'habitude des évènements étranges, n'ont pas vu le coup venir. On ignore d'où Tira sort, comment elle se retrouve avec eux... Il y a un réel problème de ce côté.

Pour l'intrigue en général, il y a un bon niveau, comme toujours, et Pike aura vraiment toujours trouvé de bonnes idées originales pour ses livres jeunesse. Ça change de ce que l'on trouve habituellement sur le marché dans cette tranche d'âge. Il a créé un univers chargé de péripéties à la fois drôles et prenantes. Même adulte, son humour fonctionne toujours sur moi. Je trouve cette série intemporelle, et les Voleurs de vie, que j'ai découvert sur le tard, ne déroge pas à la règle.

Ma note : ★★★
Spooksville T15 Les voleurs de vie - Christopher Pike - roman jeunesse - Pocket jeunesse