vendredi 18 juillet 2014

Camp NaNo, acte II !



Je poursuis mon chemin de NaNo rebelle, toujours avec les trois mêmes chantiers : la saison 1 de Rune, mon recueil Sluagh et autres cauchemars sur Terre et le projet "Artilus Py".
C'est donc définitif, je n'écrirai que l'épisode 3/5 de Rune ce mois-ci (j'ai atteint les deux-tiers il y a une heure à peine). Le bilan restera néanmoins positif vu que j'ai bien planché sur les deux autres manuscrits. Là-maintenant-tout-de-suite-immédiatement, j'en suis à 22369 mots sur les 30000 prévus ; je ne m'inquiète pas trop quant au bouclage, à moins d'avoir une sacrée baisse de régime (avec la chaleur, ce s'rait pas impossible). J'arrive dans une phase de Rune où le syno ne me sert plus trop à rien parce que tout ou presque prend son indépendance. Alors je suis le troupeau (et quand je parle de troupeau, j'exagère à peine). En tout cas, ça ne me contraint pas à ralentir, et l'ensemble conserve sa cohérence. Je trouve même que certaines scènes développent une force à laquelle je ne m'attendais pas. Idem pour certains duos, sans parler de couples. Vous l'aurez donc compris, cet épisode 3 me satisfait beaucoup. Quelques personnages prennent de l'épaisseur en vue de devenir principaux dans la saison 2. Et je prépare tout doucement mon season final. Dire que je tablais sur quatre épisodes de 15000 mots chacun au début ! Je n'en aurais jamais eu assez.
Pour revenir à Sluagh et autres cauchemars sur Terre, j'ai avancé moins vite que prévu cette semaine (mais j'ai quand même bouclé un texte lundi). Ces deux derniers jours, c'étaient recherches sur les années folles à Paris (quartier du Montparnasse, Charleston et exubérance) pour ma nouvelle Jazzband. C'est une période que je ne connais que de très loin (moins maintenant). Je ne regrette pas de l'avoir choisie. J'ai trouvé des documentaires super représentatifs de l'époque, et l'ambiance était juste... WAOUH ! Ça m'a d'ailleurs donné des idées pour une prochaine histoire (j'ai même une playlist), mais ce sera pour une prochaine fois.