mercredi 9 juillet 2014

"Noces d'éternité" : la machine éditoriale

Écrite en septembre 2013, ma novella Noces d'éternité va paraître cet automne aux éditions du Petit Caveau pour une prépublication en numérique avant une sortie papier.
Comme je le disais en avril, je n'avais rien publié depuis 2011 (et c'était sous pseudo). Entre temps, il y a eu Daddy, et mes Histoires fantomatiques vont sortir cette année chez L'ivre-Book. Noces d'éternité est donc mon deuxième livre depuis 2011 et hors pseudonyme. Je l'ai écrit en cinq jours, juste avant de déménager, au milieu des cartons et d'une to-do list de la mort-qui-tue-tout. Puis je l'ai laissé reposer pendant les travaux et même davantage. Quand j'ai décidé de reprendre l'histoire au début de cette année, je pensais que le Petit Caveau avait déjà trouvé ses textes et qu'il n'en cherchait plus. En fait non. Alors j'ai bossé sur le chantier à partir de deux avis récoltés. Pas de bêta-lecture à proprement parler, pas de réel point de vue extérieur. J'ai travaillé à l'instinct et, de toute évidence, j'ai eu du flair sur ce coup-là. Mi-avril, le bébé partait. Deux semaines plus tard, on l'acceptait (danse de la joie oblige). Là, on planche sur les corrections éditoriales (j'ai pas trop mal bossé au vu des retours).
Pour l'instant, je sais à peu près quand le bouquin sortira et qui bossera (ou bosse déjà) sur la couverture. Et j'ai hâte de voir le résultat ! J'ai encore un peu de mal à réaliser que je vais publier chez un de mes éditeurs préférés, et j'étais impatiente de vous dévoiler son nom (deux mois de suspense insoutenable !).
En tout cas, l'équipe est vraiment chic. Nous sommes trois à avoir signé pour le moment dans la collection gothique, et les autres auteurs nous ont très bien accueillis.

_____________________________
Crédit photo Photos Libres