jeudi 18 septembre 2014

Toutes les bonnes choses ont une fin

Image trouvée sur CenterBlog.

Pour certaines, ça me désole. Dans moins de quatre nouvelles, j'écrirai le mot FIN de Sluagh et autres cauchemars sur Terre. Après environ quatre mois d'écriture, c'est bien normal me direz-vous. Oui... mais non. Ça m'a fait un bien fou de replonger dans mes livres de mythes pour le bien de ce recueil. Ça m'a fait un bien fou de changer d'horizon niveau nouvelles et de troquer mes fantômes chéris contre monstres dans le placard, démons et consorts. Et qu'est-ce que j'ai envie de remettre ça ! Mais le planning surchargé refuse. La fatigue qui m'assomme depuis plusieurs jours, encore plus. Malgré mes avancées, j'ai l'impression de ne faire que dormir depuis une semaine. Je n'avais plus écrit de nouvelles à ce rythme depuis de nombreuses années (depuis mes débuts en fait) ; il y a sans doute un rapport (d'autant que je bosse sur la fin de la saison 1 de Rune en parallèle). Quoi qu'il en soit, je ne regrette pas de m'être imposé cette cadence. Le recueil n'est pas trop mal fichu et les corrections basées sur les retours des bêta-lecteurs ne génèrent pas une quantité de travail industriel. Pour l'instant, les idées sont bonnes, le rythme des textes bien maîtrisé avec de chouettes ambiances. Ça pourrait être pire, et je travaille pour que ce soit encore mieux. Je pense obtenir un manuscrit vraiment sympa quand tout sera fini, diversifié mais avec une thématique : ce que j'appelle les cauchemars sur Terre (tout ce qui existe peut-être alors que l'on n'y croit pas forcément).
J'écrirai un bilan sur l'écriture de Sluagh... dès que je l'aurai terminé. Promis ! J'y regrouperai aussi les extraits et ajouterai le tableau Pinterest.