mardi 21 avril 2015

"Entrechats" : chez les gros chats d'Égypte

Lorsque la dépouille d’un sphinx est retrouvée dans le désert, c’est l’occasion rêvée pour Khephren, jeune étudiant en magibiologie, de percer le mystère de ces animaux que l’on dit proches des anciens dieux. Mais à l’heure où magie et technologie se côtoient, et parfois s’affrontent, ses découvertes suscitent inquiétude et convoitise. Prêts à tout pour s’emparer les premiers de la puissance des sphinx, Traditionalistes et Techs font payer à Khephren le lourd tribut du savoir. Tandis que le braconnage des sphinx prospère, la magie s’amenuise… Surgit alors du désert une aide inespérée : les envoyés des dieux marchent de nouveau parmi les hommes.

Ne vous méprenez pas. Ici il n'est question ni de chats (ou alors de très gros) ni d'Isidore. Non, il est question de sphinx, de magie, de lutte de pouvoir, d'une quête. Terrible quête qui mènera certains protagonistes en terres noires. Nous nous retrouvons sur les terres d'Égypte, partagées entre Techs et Traditionalistes. Dès les premières pages, le ton est donné. Khéphren, jeune étudiant fasciné par les sphinx, a le privilège d'autopsier l'une de ces créatures dont les Hommes ignorent tout, et découvre ce qu'il n'aurait jamais dû découvrir. Sa trouvaille lui vaut bon nombre de douleurs, physiques et morales. Victime d'un mauvais sort, il enquête sur la mort de ce sphinx. Que dissimulent les dieux aux yeux des Hommes ? Que cherche chacun dans cette quête effrénée ? Une aventure époustouflante servie par une écriture agréable et survitaminée. Malgré tout, ma lecture m'aura laissé un goût amer. Parce que ce livre est trop court. Je pensais avoir le temps de m'adapter à ce monde haut en couleurs, partagé entre coutumes et technologie. Je m'attendais à plus de descriptions. Il y aurait tant à dire sur cet univers qui n'existait, au départ, que dans la tête de Cécile Duquenne. Mais grâce à elle, nous pouvons désormais nous y rendre. Elle est parvenue à m'entraîner loin de mon nord natal. Rien que pour ça, je lui tire mon chapeau. Mais je pensais aussi m'attacher aux personnages.
J'avoue avoir eu du mal à "vivre" en leur compagnie. Rien ne m'a permis de m'identifier à eux, de ressentir leurs émotions. J'espérais voir des liens très forts se tisser entre les protagonistes, gentils ou méchants. Je dois pourtant reconnaître que l'auteure y est parvenue avec deux d'entre eux. Pour ma part, du moins.
Autre point - mais qui pourrait tout aussi bien vous passer dix kilomètres au-dessus de la tête -, les prénoms de certains personnages. Khéphren, comme celui de ce célèbre pharaon. Néfertari, comme la favorite de Ramsès II. Ils m'ont un peu déstabilisée, car étant une amoureuse de l'Égypte ancienne, cela procure une sensation étrange de les retrouver dans un récit non historique. Rien de dramatique, cependant. D'un aspect global, Entrechats reste un roman très agréable, qui se lit avec aisance et intérêt.

Ma note : ★★★☆☆

Entrechats - Cécile Duquenne - roman - éditions Voy'[el] - 23€

tous les livres sur Babelio.com