vendredi 3 avril 2015

Mendung : à la recherche du signal perdu

Un demi-siècle après qu’un signal extraterrestre a été capté à l’observatoire de Lembang, en Indonésie, le vaisseau d’exploration le Geminga découvre, dans la constellation du Toucan, une planète qui pourrait en être l’origine. Malheureusement, à peine a-t-il débarqué dans le système solaire que le monde est attaqué par une armada de vaisseaux spatiaux et dévasté par des milliers d’explosions thermonucléaires. À la fois choqué par cette tragédie et inquiet des retombées politiques, l’entrepreneur Jari Orison lance une mission scientifique dans l’espoir de comprendre ce qu’il s’est passé.

J'ai mis un peu de temps à le lire celui-là. Pas la tête à la lecture, fatiguée (pour une fois que je sens la fatigue)... Quoi qu'il en soit, j'ai vaincu et j'ai enfin lu Mendung. Bien, mais pas vite, donc. La faute à un côté un poil trop technique pour moi, je pense. Tant que ça ne dessert pas le récit... Le récit, justement, parlons-en. Assez technique comme je le disais et c'est pour le bien de l'ensemble qui, du coup, gagne en crédibilité. J'ai eu du mal à accrocher au début, mais on se laisse doucement embarquer dans cette histoire aux temps morts quasi inexistants.
Écriture fluide et sans fioritures, on entre dans le vif du sujet. Voilà un space op qui fait son petit effet et que l'on prend plaisir à voir se mettre en place. Peut-être un peu beaucoup de personnages d'un coup. D'habitude je suis douée pour retenir les noms. Pas là. Allez savoir pourquoi ! Bref. Nous suivons les pérégrinations de tout un panel de personnages : scientifiques, militaires, politiques... Il y a de la matière, une trame solide, des prises de bec... Tout ce que j'aime et qui me fait accrocher à un bouquin.
On sent une documentation et un réel travail en amont de la part de l'auteur. Son univers scientifique a au moins le mérite d'être cohérent et ça ne fait pas de mal. Les transitions entre chaque chapitre (sorte de revue de presse) sont les bienvenues puisqu'elles permettent au lecteur de se dresser un portrait de notre monde à venir.
J'ai remarqué un ou deux mots manquants. Pas de quoi fouetter un chat, cela dit. L'intrigue est efficace, rondement menée. Les protagonistes sonnent vrai et on ne croule pas sous une masse d'informations à leur sujet. En somme, un récit clair, net et précis qui fonctionne par bonds dans le temps (entendez par là que les évènements ne sont pas forcément linéaires).
Il n'y a plus qu'à découvrir la suite et ça tombe bien, elle est sortie hier.

Je remercie Morgan pour sa "grande mansuétude dominicale" grâce à laquelle j'ai obtenu mon exemplaire gratuitement.

Ma note : ★★★★☆

Les étoiles regardent aussi T1 : Mendung – Julien Morgan – roman – autoédition – 3,11€