jeudi 16 juillet 2015

[07.2015] Des nouvelles du front

Ça fait longtemps que je n'ai pas parlé de mes avancées ici, mais promis, je me rattrape sur les réseaux sociaux. Ceux qui me suivent là-bas peuvent constater que tout avance à bon rythme, même si certains projets sont ralentis par d'autres (c'est toujours quand on croule sous les chantiers que de nouvelles idées nous tombent dessus, n'est-ce pas ?).

J'ai donc bouclé les corrections sur Ocre rouge et j'attends les retours de mes bêtas chéris pour août. Là, je m'attellerai à l'ultime version avant de laisser reposer, de relire une dernière fois et d'envoyer le bébé chez les éditeurs (je suis nerveuse rien que d'y penser). Je suis globalement satisfaite. Il pèse 45000 mots et je pense avoir réussi à retranscrire l'ambiance western (je hais les western, mais visuellement, je trouve que ça dégage quelque chose). Je ne me fais pas trop de souci concernant mon duo, car les grenouilles ayant suivi le challenge dans la mare sont unanimes : il est au poil avec juste ce qu'il faut d'humour.

Les derniers préparatifs concernant Faiseur de rêve sont en cours. Entendez par-là que je ne tarderai pas à vous dévoiler la couverture, ainsi que le chapitre 1 histoire de vous mettre tout de suite dans l'ambiance. Je vous donne donc rendez-vous très bientôt sur Wattpad. Plusieurs blogueurs ont répondu présents à mon appel de l'autre jour et chroniqueront donc le roman.

Vendredi, samedi et dimanche, je corrigerai La machine à exploser le temps (V4). La nouvelle est passée de 6000 mots à 15000. L'intrigue a pris de la consistance et les personnages de l'épaisseur. Là encore, je ne m'inquiète pas de savoir si le duo fonctionne parce que je sais que oui. L'ensemble s'apparente toujours à un joyeux bordel où les péripéties s'enchaînent, mais j'ai pris davantage le temps de poser les choses. À suivre.

Maintenant que je suis à peu près tranquille pour ces trois textes, je m'attelle tranquillement au speed writing de l'été lancé par Lune Écarlate. J'opte pour le fantastique, un peu par solution de facilité, je l'avoue, car il n'y a pas de contrainte contrairement à la dark fantasy, à la SF et autres (ce que je trouve un peu dommage puisque dans ces genres, il faut créer un monde, une société, ce qui prend déjà du temps). J'avais déjà un projet sur le feu, prévu dans la tranche de signes minimum : 250000 sec. Les fiches-personnages et le contexte étant déjà prêts, et le syno étant à moitié rédigé, ça ne devrait pas trop me poser de problème. Comme je le disais sur Twitter, le récit tournera autour de disparitions d'enfants et amnésie, fantômes et village perdu au cœur de l'Écosse.