samedi 29 août 2015

"Métamorphose en bord de ciel" : un livre moelleux comme un oreiller à plumes

Tom Cloudman a toujours rêvé de voler. Il est devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature mi femme mi oiseau, qui lui prose ce pacte : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence…»

Je vais essayer de vous parler de ce court roman sans aborder l'album Bird'n'roll de Dionysos, associé au livre.
Nous faisons donc la rencontre de l'étrange et indomptable Tom "Hématome" Cloudman, un homme qui rêve de voler. D'élucubrations en cascades ratées le mènent dans un lit d'hôpital, où il fait la rencontre d'une femmoiselle.

Un peu sensible, un peu tordu, délirant et un peu cruel, ce conte pour grands enfants nous présente des personnages à mi-chemin entre créatures multicolores et douleurs personnifiées. Cloudman passe par toutes sortes d'émotions, et le lecteur avec lui.
L'écriture de Mathias Malzieu ressemble toujours autant à un rodéo de sensations. Elle nous entraîne dans une tête cabossée de partout, celle d'un homme attiré par le vide et l'impossible. Il y a beaucoup de poésie dans ces mots. De la métaphore aussi. Ce texte est tendre, moelleux comme un oreiller à plumes, mais que l'on finit par éventrer à la manière de Cloudman.

J'essaie de lui expliquer que le véritable super-héros n'est pas sans failles, mais trouve des solutions pour les transcender. Je travaille dur à le rassurer. À me rassurer aussi, probablement.

Ma note : ★★★★★ ♥

Métamorphose en bord de ciel - Mathias Malzieu - roman - J'ai Lu - 5,60€

N'hésitez pas à découvrir l'album Bird'n'roll, car les livres de Mathias Malzieu s'écoutent aussi, en quelques sortes.