samedi 30 janvier 2016

#Corrections : acceptez la critique

Qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions ou, au moins, objectifs (pour celles et ceux qui savent qu'on ne tient guère nos bonnes résolutions plus de quelques semaines).
Les corrections étant la bête noire de la plupart d'entre nous, j'ai décidé d'y consacrer tout le mois de janvier.
Nous avions parlé, dans l'introduction, de positivisme et de patience. Puis nous avons causé to-do listcommunauté Wattpadienne (entre autres), outils destinés à vous simplifier les corrections et intérêt de la bêta-lecture. Nous conclurons avec l'acceptation de la critique.



Les bonnes, les moins bonnes, les carrément mauvaises, celles qui vous mettent sur un piédestal ou qui vous taillent le moral en pièces... Il est temps de parler de cette vilaine bête qu'est la critique et qui, pourtant, nous est essentielle (sans qu'on le sache encore, parfois).

La critique, ça se gère !

Dites-vous bien que sans critiques, pas d'avis sur les films, jeux vidéos, pièces de théâtre... livres. L'être humain critique, analyse, considère tout ce qui l'entoure et de toutes les manières imaginables sans se rappeler, quelquefois, car il y a d'autres êtres humains derrière l'objet de son jugement.
Malgré ça, vous avez décidé de vous jeter à l'eau et vendez désormais votre livre (ici, peu importent la façon et le canal de distribution). Trois cas de figure se présentent :
  1. vous avez travaillé d'arrache-pied sur votre œuvre et les outils propres à l'écrivain ont été vos meilleurs amis pendant des mois, voire plus : un commentaire qui descend votre livre en flèche sera difficile à digérer, mais s'il concerne l'intrigue, dites-vous qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Relativisez ! Et si des coquilles ont été décelées, l'erreur est humaine (tant qu'elles ne constellent pas le texte, bien entendu) ;
  2. vous avez écrit un bouquin intéressant, mais truffé de fautes : certain(e)s sont moins regardant(e)s sur l'orthographe, la grammaire et autres joyeusetés qui font de notre belle langue ce qu'elle est. D'autres, en revanche, n'hésiteront pas à vous coller un Bescherelle sous le nez. Certes, il y a des manières de le faire, mais l'idée restera la même : corrigez-vous, nom d'un chien !
  3. votre bébé n'est pas ce qu'il y a de mieux en matière de fond et de forme, mais vous comptez sur ce qui marche en ce moment : romance ? Érotisme ? Roman gay ? Vampires ? On finira par vous dire que vous avez écrit de la merde ou que vous surfez clairement sur la vague du succès des autres. Soit vous croyez en votre texte jusqu'au bout et assumez de l'avoir écrit (quitte à passer pour un auteur de fan service), soit vous vous cachez derrière le moindre retour qui le taclera (parce que des pas content(e)s, il y en aura forcément.


L'occasion de se remettre en question

Et si ce n'est pas pour ce livre-ci, ce sera pour un autre !
Exemple concret et personnel : on m'a souvent reproché de ne pas avoir assez creusé les descriptions pour Noces d'éternité (en admettant, le plus souvent, que le format novella ne s'y prêtait pas forcément). Après épluchage du bouquin et prise de notes, j'ai pu faire mieux avec Le Portrait sang, et encore mieux avec ma romance gothique en cours de corrections (#HiveMuet, souvenez-vous).
Rappelez-vous qu'un écrivain apprend toujours. De lui-même, de ce qui l'entoure. De ses lecteurs et des remarques qu'ils lui adressent à travers leurs commentaires, leurs notes sur les plateformes de lecture ou de ventes, leurs chroniques.
Remettez-vous en question et si un reproche revient souvent, dites-vous qu'il y a peut-être une couille dans le potage (pardonnez-moi l'expression).

Prendre confiance en soi

Ce n'est pas en ignorant les critiques que vous grandirez en tant qu'auteur. Loin de là. Il faut tenter de les comprendre, de vous en nourrir, d'en alimenter votre travail. N'essayez pas à tout prix de plaire.



Imprimez ce poster s'il le faut et gardez-le sous le nez.

Demain, nous reviendrons sur les éléments essentiels de ce mois consacré aux corrections.









Et je reçois un sourire, des ressources d'écriture, des trucs et astuces et des printables...