jeudi 28 avril 2016

Elles nous portent, nous fatiguent, nous tirent vers le bas ou nous émerveillent, bref, elles nous permettent de voir le monde en Technicolor ; j'ai nommé les émotions.
Elles sont nombreuses et variées, passant d'un extrême à l'autre et suscitant la joie, les angoisses, l'incrédulité... Chacun de nous passe par un panel extrêmement diversifié d'émotions et si vous voulez que vos personnages sonnent vrai, il leur faudra bien en éprouver aussi (quoique... vous pouvez jouer sur l'absence de sentiments, mais c'est une autre histoire !). Seul hic : il y en a beaucoup trop pour toutes les passer au crible.



J'ai donc choisi de présenter les principales, que vous pouvez retrouver dans la liste des articles du mois de juin :
"#Émotions : décrire la peur" ;
"#Émotions : écrire l'amour/l'attirance" ;
"#Émotions : susciter la haine, le dégoût ou le trouble" ;
"#Émotions : raconter les non-dits".

Pour celles et ceux qui aimeraient écrire/corriger autour des émotions, je propose une série d'ateliers en juillet/août ; objectif : travailler ou retravailler votre texte et prendre vos personnages par les sentiments. N'hésitez pas à cliquer là pour en savoir plus !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 juin inclus.







Et je reçois un sourire, des ressources d'écriture, des trucs et astuces et des printables...