mardi 19 avril 2016

#My30k3days : avant

Ouhla, oui, ça se rapproche dangereusement ! Est-ce que je suis prête ? Moi, je ne sais pas, mais le projet l'est : synopsis détaillé en listes à puces, descriptifs des scènes, découpage en chapitres... L'avant ne s'est pas trop mal passé. Pour tout dire, ça a même été impeccable. Le pendant, en revanche, promet des journées hautes en couleurs et très caféinées.



Dans une semaine jour pour jour, je serai en train de m'y coller avec, je l'espère, succès (au moins pour cette première journée). Si l'objectif de ce défi est surtout de me remuer les puces un grand coup, j'aimerais autant que ça dure les trois jours (régularité, tout ça). C'est donc à grand renfort de fiches en tout genre, de notes et de caféine que je me maudirai de m'être lancée là-dedans.
Passons néanmoins au vif du sujet pour celles et ceux qui aimeraient tenter (ça tombe bien, les vacances d'été arrivent, mine de rien).

La préparation

Physique et mentale, elle a beaucoup consisté à préparer mon cerveau un peu ramolli à débiter plus de mots qu'il n'en a l'habitude. Honnêtement, je n'ai jamais franchi les 6000 mots par jour, mais peut-être qu'avec des encouragements, les 4000 derniers couleront tout seuls (on peut toujours rêver).
Chose que je n'ai jamais testée auparavant : j'ai écrit la phrase introductive de chaque scène afin de gagner du temps dans l'immersion de chacune. J'ai aussi rédigé les premières lignes du chapitre 1 pour poser un début de contexte. Bien sûr, je ne comptabiliserai pas ces mots dans le quota final.

Pour le résumé, le découpage et le synopsis, j'ai procédé à l'ancienne avec un stylo et un carnet. Les descriptions générales sont en bleu, celles des décors en vert et celles des personnages en rouge (histoire de m'y retrouver si je dois repasser à un personnage déjà décrit, car je n'ai pas de fiches-perso étant donné que la narration se fait à la première personne du singulier).



  • Préparation mentale

Le cerveau est un muscle, ce n'est un secret pour personne, et comme je le mentionnais plus haut, écrire 10000 mots sur une journée, ça ne correspond pas vraiment à mon quota maximal. J'ai donc entraîné ce merveilleux instrument à aligner 5000 mots par-ci, par-là et... ça n'a pas été très probant. Si moi, je me lancerai dans le défi avec, finalement, peu d'entraînement, je conseille à celles et ceux qui aimeraient essayer de prendre le temps de s'habituer si tel n'est pas déjà le cas.
Il y a aussi le problème de la concentration. Je suis quelqu'un de très rêveur et je passe beaucoup de temps à regarder les oiseaux par la fenêtre, à jouer avec le chien, à traînasser dans la maison... En période de 30k/3 days, ce seront de précieuses minutes perdues dans un contexte où je ne pourrai pas me le permettre. Idem avec le grignotage. J'ai toujours très faim quand j'écris et la digestion me ralentit. À moins de sucrer mes rations (sucrer, nourriture, jeu de mots), ça risque de manger plus que d'écrire.

  • Préparation physique

Physique, tout à fait ! Ou se préparer à garder le cul vissé sur sa chaise pendant de longues heures. Rester assis n'est pas dans la logique des choses pour l'être humain et chez beaucoup, ça engendre des dommages collatéraux : douleurs lombaires, cervicales, maux de tête... Pareil si on étend au corps entier ; je pense notamment à la tendinite. Le corps humain est fait pour bouger et si je prends mon exemple, je ne supporte pas de rester immobile trop longtemps. Il faut que je piétine, que je lève le nez de mon écran/carnet.

La préparation est donc une affaire de tout bord, qui passe par la volonté et le surpassement de soi, mais elle compte aussi pas mal sur l'organisation.

L'organisation

Se lancer dans un 30k/3 days en sachant qu'on a trouze mille choses sur le feu, c'est tout simplement ingérable. Avant de me lancer, j'ai pris soin d'établir une to-do list des urgences et surtout, d'en rayer chaque entrée.
Écrire un premier jet en parallèle d'autres activités (corrections, préparation, blog...), ça va, j'y arrive parce que j'ai appris à jongler entre plusieurs de manière à ce que chacune n'occupe qu'une partie de ma journée. Or, pour le 30k/3 days, ce sont trois jours entiers que l'écriture s'accaparera. Pas le temps pour se dire qu'on a oublié de rédiger un article de blog, de passer à la pharmacie ou de mitonner un super bon plat qui prend dix heures de préparation. Attention, je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas s'aménager des pauses ; elles sont nécessaires, à la fois pour souffler un peu, boire un café, se ressourcer, prendre l'air, boire un café (comment ça, il y a trop de café ?). Seulement, l'esprit a besoin de ne pouvoir se concentrer que sur le défi s'il veut travailler au mieux. Écrire en étant préoccupé, ça donne des mauvais jets et ça trouble la concentration. La mienne n'est pas au top, j'ai donc préféré prendre les devants avec ma to-do list.

Rien de tel qu'une jolie to-do list
pour se motiver ! Servez-vous, c'est cadeau.

  • Avant

Outre la to-do list mentionnée ci-dessus, il faut penser à son nécessaire d'écriture histoire de ne pas tomber en panne de thé/café/autre. Préparer ses notes aussi et pourquoi pas, l'ordre dans lequel on aimerait attaquer les scènes, si l'on n'écrit pas de façon linéaire.
Pour ma part, ça concerne aussi les articles de blog dédiés à ce défi : celui que vous lisez actuellement, celui qui clôturera le jour 2 et celui qui clôturera tout court. Pour ce qui est des deuxième et troisième, j'ai préparé les articles à l'avance et je les compléterai avec les informations adéquates. Pourquoi ? Parce que je doute d'avoir la tête à rédiger encore après une journée à 10000 mots (ou moins, en admettant que je n'y parvienne pas). CQFD.

  • Après

J'ai quelques idées de ce que j'aimerais faire pour le post-défi. Il y aura peut-être une vidéo pour appuyer un article final. Ou pas. Je sais que j'aimerais proposer une sorte de conclusion détaillée, mais s'il y en a trop à raconter, ce sera aussi sans doute trop à lire. Quoi qu'il en soit, vous pourrez me dire si vous voulez que j'aborde des points précis et me poser des questions.
J'avais notamment pensé à un vlog, mais comme je ne suis pas du genre à montrer ma tête devant une caméra...
Si j'écoute de la musique en écrivant, il est possible que je partage mes playlists et de manière générale, il n'est pas impossible que vous ayez droit à un ou deux extraits, ou à un bout de résumé.


C'est donc tout pour cet article dédié à la préparation de son 30k/3 days. Si des questions vous démangent, vous pouvez me les poser, j'y répondrai avec plaisir dans la conclusion de cette mini-série d'articles.







Et je reçois un sourire, des ressources d'écriture, des trucs et astuces et des printables...