jeudi 23 juin 2016

Le mois rose : ce que préfèrent les lecteurs

Le mois rose, c'est en ce moment ! L'occasion d'en savoir plus sur ce genre souvent décrié qu'est la romance, sur les envies des lecteurs en matière de scènes olé-olé et sur ce qui fait que ça fonctionne ou non.



Aujourd'hui, retour sur ce que préfèrent les lecteurs en matière de scènes de sexe. J'ai posé la question parmi mes amis Facebook et en dehors des réponses cocasses, le moins que l'on puisse dire est que je m'attendais plus ou moins aux autres. Elles concernaient surtout la part de termes explicites au détriment de la suggestion.

Pourquoi l'explicite fonctionne-t-il moins bien ?

Parce que l'imagination, bon sang ! Tout est dans le sous-entendu, dans la nuance. La plupart des lecteurs préfèrent la suggestion qui, elle, permet de mieux s'identifier, de mieux s'approprier les ressentis des personnages. C'est là que pèche la vulgarité, par exemple. Outre qu'elle soit justement vulgaire, personnellement, je trouve ça très moche que tous les persos, tous livres et genres confondus tombent dans cette facilité. Toutes les personnalités ne s'y prêtent pas. S'il s'agit pour l'auteur de dévoiler la part animale de ses protagonistes, franchement, il y a mieux. Plus subtil.
Quant aux descriptions explicites en tant que telles, simplement, le lecteur attend un moment d'évasion, pas un cours d'anatomie ni plusieurs pages dédiées aux synonymes de parties génitales ou zones érogènes. L'auteur sait parfaitement comment ça se passe, jusqu'à la sécrétion des fluides. Tant mieux pour lui/elle, mais le lecteur, bien souvent, s'en fiche et ira parfois même jusqu'à zapper ces scènes censées le ravir.

> Relire aussi "Les scènes de cul... écrites avec les pieds ?"

Ce que pourrait être une bonne scène de sexe

Quelque chose qui sorte des sentiers battus, qui ne mêle pas vulgarité et soumission à tout prix, qui n'en fasse pas trop et surtout, qui traite ses personnages pour ce qu'ils sont. On en revient donc un peu au comportement des dits persos dès qu'ils tombent la lingerie, à cette façon de s'exprimer (mots, idées, gestuelle...). La sophistication des descriptions fait que l'ensemble échoue dans sa tentative de plaire, voire d'émoustiller.
Une bonne scène de sexe devrait permettre au lecteur de se sentir à la place des personnages, d'apporter une touche sensuelle et surtout, qui exploitera les divers sens des persos ainsi que ceux du lecteur.







Et je reçois un sourire, des ressources d'écriture, des trucs et astuces et des printables...