jeudi 16 juin 2016

Le mois rose : #OnCauseRomance - récapitulatif

Le mois rose, c'est en ce moment ! L'occasion d'en savoir plus sur ce genre souvent décrié qu'est la romance, sur les envies des lecteurs en matière de scènes olé-olé et sur ce qui fait que ça fonctionne ou non.



Avant de consacrer l'article de jeudi à ce que préfèrent les lecteurs dans les scènes de sexe, aujourd'hui, je termine avec un récapitulatif autour du hashtag #OnCauseRomance.
  • Partie 1 : la romance, qu'est-ce que c'est, pourquoi parle-t-on parfois de sous-littérature ?
  • Partie 2 : les clichés, l'image de la femme et de l'homme dans la romance.
  • Partie 3 : l'idée de réciprocité, l'intimité des personnages.
  • Partie 4 : la part d'érotisme dans la romance.

> (Re)lire aussi "Le mois rose" (avec un aperçu des articles à suivre dedans).

En conclusion, si on décrie la romance, elle reste néanmoins le ressort dynamique de nombreuses créations, littéraires ou non. En tant qu'écrivain, je suis d'ailleurs la première à intégrer un moteur romantique à mes récits (Noces d'éternité, Ocre rouge, le Projet Plume...).


Par ailleurs, on notera que beaucoup de personnages prendraient d'autres décisions s'ils n'étaient pas amoureux. L'attachement confère une autre valeur au danger, à la prise de risque et motive cette dernière.







Et je reçois un sourire, des ressources d'écriture, des trucs et astuces et des printables...