dimanche 10 juillet 2016

Ma méthode du flocon revisitée avec le #ProjetPlume, partie VI

Je vous parle souvent de ma nouvelle publication (Cœur sommeil), mais assez peu de mon roman fantastico-historique en cours de corrections : le #ProjetPlume. Après une longue préparation de trois mois, j'ai enfin commencé à l'écrire le 1er février. Pourquoi une si longue prépa ? Je vous en parle ici, car je vais profiter de ce chantier pour aborder avec vous ma nouvelle méthode de travail (et je la trouve GÉ-NIALE).



Dans les articles précédents dédiés à cette série floconneuse, j'ai abordé l'écriture du résumé par deux fois, ainsi que les personnages : identité, caractère, place au sein de l'intrigue... Par deux fois aussi. Il y a trois mois (ce que le temps file !), je parlais de la structure du récit et histoire de bien continuer sur notre lancée, on va aujourd'hui préparer nos scènes.

La méthode du flocon propose de faciliter l'écriture de votre roman en listant les scènes essentielles qui le composeront. Plus qu'un moyen d'aménager le temps passé sur votre premier jet, je trouve que l'étape est intéressante dans le sens où elle permet de trouver le ton des personnages avant de réellement s'engager, ainsi que d'apprendre à mieux les connaître (les fiches-persos seraient la théorie et l'écriture des scènes représenterait la pratique, mais sans trop se mouiller).
Afin de vous aider un peu plus, n'hésitez pas à avoir recours à un QQOQCP par scène (en pensant à ajouter le point de départ et le but à atteindre).

Fiche à imprimer à volonté et à numéroter selon vos besoins !

Personnellement, je combine la méthode du flocon avec le logiciel Celtx, à savoir :
  • quels personnages sont concernés ;
  • la description de la scène en une ligne ou deux ;
  • les enjeux/l'évènement central ;
  • l'impact de cet évènement sur l'intrigue.


Vous pouvez aussi ajouter :
  • le lieu ;
  • le moment ;
  • le décor ;
  • l(es)'antagoniste(s)/le(s) protagoniste(s) et s'il(s) atteint(gnent) leur but.