mardi 9 août 2016

#AvezVousVu 1 : Cœur sommeil

Chaque semaine d'août, je mettrai l'un de mes livres en avant avec des extraits, des offres éclair, des articles développés autour de leur thématique... L'occasion pour vous de les (re)découvrir, ainsi que l'univers qui les compose.
Cœur sommeil, dont la couverture est signée Fleurine Rétoré, ouvre le bal.



Trois mois après sa sortie (environ), Cœur sommeil continue de se vendre avec régularité et a récolté quelques chroniques et interviews. Mon héroïne muette semble plaire, de même que le mystère qui entoure Sir Bennett, son voisin.


À la fin du XIXème siècle, Judith Mill, une jeune femme muette et souffrant de fatigue chronique, emménage avec ses parents à Mill’s manor, sur la lande irlandaise, loin du tumulte de Londres. Mill's manor et ses falaises, son paysage apaisant... et ses curieux phénomènes. Des pleurs retentissent régulièrement dans le manoir et une silhouette vaporeuse en arpente certains couloirs. Judith a peur. Peur de ne trouver aucune aide, peur des cauchemars qui l'assaillent et dans lesquels on l'attaque. Et que dire du mystérieux Griffin Bennett, son voisin aux airs de parfait gentleman, dont elle se méfie pourtant ? Que note-t-il dans ses innombrables carnets ? Quelle est la forme lumineuse qui apparaît quelquefois derrière lui ? Surtout, pourquoi Judith a-t-elle le sentiment de déjà le connaître ?

Samedi, je vous parlais de la femme dans l'Angleterre victorienne, notamment des classes sociales inférieures à celles de Judith, mon héroïne. D'ailleurs, j'ai bien l'intention d'exploiter lesdites classes dans le tome 2.

> (Re)lire "La femme dans l'Angleterre victorienne"

Si j'ai choisi, jeudi, de vous faire découvrir l'Irlande littéraire, ce n'est pas un hasard, car l'écriture occupe une petite place dans ce roman, mais une plus grande encore dans la suite. Pareil pour la lecture. Judith est une jeune femme cultivée, mais aussi qui tente de réfléchir par elle-même, au-delà de ce qu'on lui dicte. Elle analyse sa situation et remet sa condition de femme en cause. En outre, sa rencontre avec Sir Bennett ne lui fait pas tourner la tête ; si elle est effectivement troublée, c'est pour une tout autre raison : elle parvient à parler en présence de cet homme, alors qu'elle n'a jamais prononcé un mot de sa vie.

"Si on comprend assez vite où l'auteur veut en venir, ce qui est intéressant est de comprendre pourquoi. En effet les deux jeunes gens semblent liés mais on ne connait pas la raison. C’est autour de cette question que tourne l’intrigue qui dès lors nous entraîne avec elle dans ce huis-clos passionnant." 
 L'imaginaria sur son blog


Autre caractéristique de Cœur sommeil - et vous l'aurez compris en lisant le résumé -, il s'agit de sa part de paranormal. En effet, par romance gothique, on entend romance paranormale.
Rien ne cloche chez Judith. Rien ne cloche en apparence. Ses parents quittent Londres afin d'offrir une vie plus calme à leur fille qui souffre de fatigue chronique. Elle vit entre un père étouffant et une mère qui ne l'aime pas. Les conditions sont réunies pour pousser Judith à se surpasser. Le manoir où elle habite, sur la lande, est hanté. On y pleure à chaudes larmes et on y traverse certains murs. Alors que Judith se cherche, elle va voir là l'occasion de trouver des réponses. Il y a quelque chose, en Irlande, qui semble la repousser.

Rendez-vous vendredi pour une offre éclair sur Amazon, Kobo et YouScribe : 2,49€ au lieu de 3,99€ !
Je vous laisse avec les premiers chapitres gratuits du roman sur Wattpad. Bonne lecture !