mercredi 9 novembre 2016

Pulp, écriture et compagnie

Aujourd'hui, un nouveau combo article/vidéo et nous parlerons de choses diverses et variées parce que c'est ainsi qu'elles se présentent en ce moment. J'ai notamment consacré deux ou trois minutes à ma nouvelle routine d'écriture. Pour le reste, c'est publication et corrections.



Pulp, pulp, pulp !

Les corrections éditoriales sont enclenchées, et grosso modo, il est question, dans le texte, d'automates, d'immortalité et d'un désert qui s'appelle Pue-la-mort (que j'aime vraiment beaucoup).
J'en parlais dans la vidéo, donc voici un aperçu (flouté, vous croyiez quoi ?) de ce à quoi peuvent ressembler des corrections éditoriales. En somme, ça n'a trop rien de différent d'un retour par ma bêta arc-en-ciel, hormis qu'avec elle, il y a plein de couleurs.

(L'image est cliquable)


En vrac

Ma fin d'année ressemblera à des corrections, des corrections et encore des corrections. Ah, et... non, pas des corrections, mais de l'écriture avec la seconde partie du Projet Petits morceaux, sur lequel il me reste 40000 mots à aligner (pour un total de 90000 mots).
Le Projet Plume est toujours d'actu puisque j'en suis à la moitié des corrections et que le chapitre 4 est super chiant à revoir. Je me suis laissée emporter par son écriture, j'ai foiré ses relectures, bref, c'est une catastrophe.
La maison Selwyn est, elle aussi, toujours en cours d'écriture avec ses 10000 mots de rien du tout sur au moins cinq fois plus.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces projets, je vous invite à regarder la vidéo. En plus, j'y aborde aussi l'avenir du blog.