lundi 16 janvier 2017

J'écris mon roman en 5 mois - partie 1.1 : ANTICIPER

Écrire un roman demande beaucoup d'investissement, aussi est-il essentiel de se poser les bonnes questions quant à notre organisation, rapport au temps, aménagement...



  • Partie 1 : Temps et organisation ;
  • Partie 2 : Quel public ?

Nous le savons tous, le temps est une notion bien obscure, surtout quand on s'attelle à une tâche qui nous plaît beaucoup. À moins de disposer d'un retourneur de temps ou d'un TARDIS, il nous est impossible de bénéficier d'heures supplémentaires. Enfin, presque, et l'anticipation risque de devenir votre grande amie. Exemple...

(Un clic pour agrandir !)

3 questions à se poser

Aux trois questions que je me pose immanquablement avant de me lancer dans un roman, j'ajouterai ceci :
  • avez-vous vraiment envie d'écrire ce roman ? D'une autre façon, ce roman a-t-il envie qu'on l'écrive, en a-t-il besoin ? S'il s'agit de réécrire une énième version d'une énième histoire archi-lue, peut-être devriez-vous vous reposer la question ?
  • êtes-vous prêt(e) à allouer le temps qu'il faudra à votre objectif ? Je ne parle pas ici de régularité, de routine... mais bien de temps CONCRET. Vous installer devant l'ordinateur et traînasser sur Twitter, ce n'est pas du temps concrètement passé à travailler sur votre roman.
  • cet objectif est-il réalisable ? Certain(e)s alignent 50000 mots en quelques jours, oui, d'accord, mais il y a eu du travail derrière. Beaucoup de travail. Même 10000 mots par semaine représentent un objectif considérable pour qui a un emploi prenant, des loisirs nombreux, une vie sociale bien remplie...

> (Re)lire aussi "#NaNoWriMo2015 : savoir gérer son objectif".

L'organisation

Côté orga, je ne vous fais pas de dessin, mais n'hésitez pas à piocher dans la liste suivante (et non exhaustive) :

  • to-do list (plusieurs s'il le faut, mais ne tombez pas dans le piège des to-do list plus longues à dresser qu'à faire) ;
  • bullet journal ;
  • prise de notes/brainstorming ;
  • préparation des scènes charnières de votre roman ;
  • planning (avantagez le semainier si, comme moi, vous n'êtes pas fichu(e) de suivre une liste hebdomadaire) ;
  • préparez un synopsis de travail (même si vous êtes plutôt jardinier, essayez au moins une fois, ça ne coûte rien (hormis du temps, alors qu'on cherche précisément à en gagner, je vous l'accorde)).

Et puisqu'on parle justement de bullet journal, laissez-moi vous présenter le mien.



Par-dessus tout, n'oubliez jamais qu'un premier jet comportera forcément des défauts de fabrication. C'est comme ça, faites-vous une raison et allez de l'avant.

> (Re)lire aussi "#NaNoWriMo2015 : les défauts de fabrication".

Mon rapport au temps

Afin d'éviter la redite, je vous renvoie à deux articles de ce blog :


Si vous ne voulez rien louper de cette série d'articles et être averti(e) des dernières sorties, pensez à vous inscrire à la newsletter spéciale (une fois par semaine).